Accueil du site > Lu pour vous > Pollution intérieure et asthme

Pollution intérieure et asthme

vendredi 30 septembre 2011, par Etienne

Un livre sur les relations entre la présence de polluants dans les espaces fermés et l’asthme. Il recense les connaissances actuelles et les moyens de prévention.

Résumé : Peu de personnes sont conscientes du danger de la pollution de l’air intérieur qui est souvent, à tort, perçue comme moins importante que celle de l’air extérieur. Or, les polluants biologiques et les polluants chimiques sont présents dans tous les logements. Leur concentration dépend des niveaux de pollution atmosphérique extérieure, de facteurs inhérents à la conception de l’habitation et des activités humaines. Le confinement actuel des habitations entraîne une diminution du renouvellement de l’air, une augmentation de l’humidité relative. Les allergènes de l’habitat joueraient un rôle considérable dans le développement de l’asthme allergique. Les polluants chimiques exacerberaient la maladie asthmatique. Il s’avère important d’améliorer la qualité de l’air intérieur, surtout que les individus passent 85 % de leur temps dans des espaces clos. En ce qui concerne les allergènes, les moyens d’éviction et l’intervention des conseillers médicaux en environnement intérieur ont fait la preuve de leur efficacité. L’éviction des polluants chimiques repose sur le principe de précaution, l’instauration de gestes de base, l’utilisation de matériaux et de produits domestiques moins toxiques.

Brisbart Coralie, Pollution intérieure et asthme , 180 p. ISBN : 9786131585173