Accueil du site > Lu pour vous > Lingettes bébé et santé

Lingettes bébé et santé

lundi 19 novembre 2012, par Etienne

Attention aux lingettes contenant du phénoxyéthanol, encore appelé "phénoxytol" ou "EGPhE". Une étude française menée par l’ANSM [1] pointe du doigt cette substance suspectée d’être en concentration trop importante pour les soins aux enfants. La raison, on ne connait pas le degré d’absorption par la peau vers l’organisme. Or, le phénoxyéthanol est reconnu comme toxique, à fortes doses, pour le sang, le foie et les reins.

Si normalement le phénoxyéthanol est métabolisé au fur et à mesure par le foie et éliminé les reins, une partie ne serait pas traitée et resterait stockée dans l’organisme. On s’inquiète principalement de l’effet que pourrait avoir ce produit sur les reins des plus petits.

"Le phénoxyéthanol fait partie de la grande famille des éthers de glycol. Ces substances chimiques présentent des propriétés remarquables. Elles sont miscibles dans l’eau et le graisses et permettent donc de réaliser des émulsions entre ces produits non miscibles. Elles sont peu volatiles et odorantes. Dans les années 70, les éthers de glycol ont remplacé certains solvants inflammables et neurotoxiques et ont envahi notre vie quotidienne : produits ménagers, peintures murales, désodorisants, médicaments,etc…
Mais ces substances sont, depuis les années 2000, sous surveillance. Des effets toxiques pour la reproduction ont été démontrés chez l’animal et restent probables pour l’espèce humaine.
" [2]

L’ANSM propose d’envisager de diminuer les concentrations de cet éther de glycol dans les lingettes et en attendant des compléments d’étude, de veiller à ne pas exposer les enfants Au phéoxyéthanol. Elle ne parle pas non plus de sa présence dans des dentifrices, des produits cosmétiques, etc.. Ne faudrait tout simplement pas l’interdire. Exiger l’application du principe de précaution.
Si cette substance agit comme un perturbateur endocrinien, du système hormonal, il pourrait avoir des effets plus insidieux sur la santé. La recherche a encore du travail sur la planche, et on ne parle là que d’une seule substance !

Et pour monsieur et madame "Toutlemonde" ! Vive le gant de toilette et le savon de Marseille . Toutes ces incertitudes incitent à la prudence et à éliminer les produits pour bébé contenant cet éther de glycol.
Sur la lancée, je dirais même : Limitons les produits contenant des éthers de glycol, parfums de synthèse et autres polluants de nos espaces intérieurs.

N’hésitez pas à relire le dossier sur le perturbateurs endocriniens d’ "écoconso", tout un programme !

Notes

[1] Agence nationale de sécurité du médicament

[2] Nouvel Observateur

1 Message

  • Lingettes bébé et santé Le 25 janvier 2013 à 12:31 , par Raphaëlle

    Merci pour cette information, je trouve également qu’on utilise bien trop facilement ces lingettes sans penser aux conséquences sur notre santé, les médecins devraient davantage nous sensibiliser !