Accueil du site > Lu pour vous > L’exposition de la mère aux pesticides favorise le cancer de l’enfant

L’exposition de la mère aux pesticides favorise le cancer de l’enfant

mercredi 7 juillet 2010, par Etienne

Dans le dernier numéro de la lettre d’information du Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF) : Selon un rapport anglais du Chem Trust, l’exposition de la mère aux pesticides favorise le cancer de l’enfant.

Un rapport publié aujourd’hui par des scientifiques de l’organisation anglaise ""montre que des recherches scientifiques soulignent que l’exposition à des pesticides avant la conception, pendant la grossesse ou pendant l’enfance apparaît augmenter le risque de cancer chez l’enfant, l’exposition pendant la grossesse semblant particulièrement préoccupante à ce sujet. De plus le rapport souligne que plusieurs études indiquent que les agriculteurs on un risqué plus grand que le reste de la population de développer certain cancers, comme les lymphomes non hodgkiniens [1] Le rapport conclut en soulignant que l’incidence de certains cancers a beaucoup augmenté durant les dernières décennies, les facteurs environnementaux jouant un rôle important dans cette augmentation et parmi ces facteurs les pesticides jouent un rôle important.

Le MDRGF souligne qu’en France aussi l’incidence du cancer croit rapidement, elle a doublé en 25 ans et cette maladie concernera maintenant un homme sur 2 et une femme sur 3 au cour de leurs vies. Comme le Chem Trust dans son rapport, le MDRGF demande que soient bannis par l’Union Européenne tous les pesticides cancérigènes certains, probables ou possible ainsi que ceux suspectés de perturber les hormones (perturbateurs endocriniens).

De plus il y a lieu, selon François Veillerette, porte parole du MDRGF et responsable de campagne ‘environnement cancer, « de tout faire pour supprimer l’exposition du public à ces substances dans tous les lieux accueillant du public, dans les habitations ou encore par la contamination des aliments ou de l’air en zone agricole. C’est à ce prix que les chiffres de l’épidémie actuelle de cancer régresseront à terme. »

Le rapport en anglais.
Auteurs : Andrew Watterson, Professor of Health at Stirling University Gwynne Lyons, Director of CHEM Trust

Notes

[1] Un lymphome est un cancer du système lymphatique aux dépens des lymphocytes. Le système lymphatique comprend la moelle osseuse, la rate, le thymus, les ganglions lymphatiques et les vaisseaux sanguins ; il assure la défense de l’organisme contre les microbes, parasites, toxines, corps étrangers…, des leucémies, des cancers de la prostate et autres cancers hormonaux dépendants .