Accueil du site > Lu pour vous > Des perturbateurs endocriniens dans notre assiette

Des perturbateurs endocriniens dans notre assiette

jeudi 19 juillet 2012, par Etienne

Les laitues, les tomates, les concombres et les pommes sont les aliments avec en moyenne les taux de pesticides les plus élevés. Les consommateurs européens pourraient être exposés à 30 résidus de pesticides différents avec des risques d’effets secondaires. Situation d’autant plus préoccupante que beaucoup de ces pesticides agissent comme perturbateurs endocriniens, donc à faible dose.

Voici ce que révèle une enquête menée par l’ONG PAN ?Europe sur la base des données du rapport annuel de l’Agence de Sécurité Alimentaire Européenne (EFSA).
PAN Europe en collaboration avec PAN Germany et Global 2000 diffuse un guide pour les consommateurs intitulé « Halte à la perturbation dans les assiettes ». A consommer sans modération !

Bonne lecture !