Accueil du site > Lu pour vous > Bisphénol A, nouveau rapport : Les boites de conserves sont dangereuses pour (...)

Bisphénol A, nouveau rapport : Les boites de conserves sont dangereuses pour les femmes enceintes

mardi 22 juin 2010, par Etienne

Lu sur le site du Réseau Environnement Santé

Selon le rapport rendu au mois de mai par le National Workgroup for Safe Markets, une coalition de 19 ONG américaines oeuvrant dans le domaine de la santé publique et la santé environnementale, 92 % des boîtes de conserve et des cannettes diffusent du bisphénol A (BPA) dans la nourriture ou les boissons qu’elles contiennent.

L’étude a consisté à faire analyser 50 produits variés en conserve (fruits, légumes, poisson, soupes, sodas etc.) provenant de 19 Etats. Les analyses ont révélé que le BPA, substance chimique utilisée dans le revêtement époxy des boîtes de conserve métalliques, avait imprégné les denrées alimentaires et les boissons de 46 des 50 boîtes testées. Le niveau le plus élevé de BPA jamais trouvé aux USA (1.140 ppb) a même été détecté dans des haricots verts de la marque DelMonte. Aucune corrélation n’a pourtant été trouvée entre la date de mise en conserve et la quantité de BPA trouvée dans la nourriture.

Il ressort de cette étude que l’exposition au BPA est particulièrement préoccupante pour les femmes enceintes, les bébés et les enfants. En effet, une femme enceinte consommant une ou plusieurs boîtes de conserve ou cannettes lors de ses repas ingère des niveaux de BPA dont on sait qu’ils produisent des effets délétères sur le développement du fœtus chez les animaux de laboratoire. Des études indépendantes sur les animaux ont établi un lien entre une exposition à de faibles doses de BPA et certaines pathologies telles que le cancer, les troubles du comportement, le diabète, les maladies cardiaques, l’infertilité, les anomalie du développement et de la reproduction, l’obésité, la puberté précoce et un facteur de risque connu pour le cancer du sein.

Les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (Centers for Disease Control and Prevention) ont trouvé du BPA dans l’urine de 93% de la population américaine. Le Groupe de Travail pour l’Environnement (Environmental Working Group) a trouvé du BPA dans le cordon ombilical des nouveau-nés, laissant supposer que le BPA contenu dans le sang de la mère a bien traversé le placenta et pénétré dans le corps du foetus.

Certaines entreprises ont commencé à remplacer le BPA des revêtement des boîtes métalliques. Le Canada, le Danemark, cinq Etats américains, trois comtés de l’Etat de NewYork ainsi que la ville de Chicago ont restreint l’utilisation du BPA dans certains produits destinés aux enfants (biberons, revêtement des boîtes de lait pour nourrissons). D’autres pays et Etats américains envisagent sérieusement des restrictions et des interdictions1.

Source : Réseau Environnement Santé

Note : 1 En France, les députés ont entériné début mai la suspension de la commercialisation des biberons en plastique contenant du bisphénol A.

Lire le rapport original en anglais